Union Neuchâtel
 27.02.2017, 00:01  

Union se fait croquer par les Lions

Abonnés
chargement
Tony Brown (ici à la lutte avec Roberto Kovac sous le regard de son coéquiper Zoran Krstanovic et du Genevois  Brandon Garrett) s’est battu comme un beau diable mais cela n’a pas suffi à Union.

BASKETBALL - Les Neuchâtelois commettent trop d’erreurs à Genève et glissent de la 3e à la 5e place du classement.

«Il faut se rendre à l’évidence. Genève a une équipe supérieure à la nôtre.» C’est un Manu Schmitt lucide mais pas résigné qui s’exprime au terme de la rencontre remportée 84-68 par les Lions face à Union samedi soir.

Car, même si la défaite à Genève suit celle à domicile face à Fribourg, le coach est intimement convaincu que...

«Il faut se rendre à l’évidence. Genève a une équipe supérieure à la nôtre.» C’est un Manu Schmitt lucide mais pas résigné qui s’exprime au terme de la rencontre remportée 84-68 par les Lions face à Union samedi soir.

Car, même si la défaite à Genève suit celle à domicile face à Fribourg, le coach est intimement convaincu que son groupe a le potentiel pour rivaliser avec les meilleurs. «A condition que tout le monde soit à 100%, ce qui n’était pas le cas ce soir.»

Or, les Lions étaient diminués par trois absences de poids: Antonio Ballard, Chaz Williams et Steeve Louissaint. Même privés de tout meneur de métier – Chad Timberlake s’est attelé à cette tâche avec un certain brio – les Genevois ont mis l’intensité, l’unité et le talent suffisants pour venir à bout de Neuchâtelois décevants. «Les neuf autres joueurs des Lions feraient le bonheur de bien des équipes», relativise le coach alsacien.

Il a sans doute raison, même si l’on ne peut s’empêcher de penser que ses protégés sont passés, par leur faute, à côté de quelque chose. Surtout qu’ils avaient entamé le match de manière idéale, menant rapidement 17-6. Puis... «Genève est monté en intensité et nous avons été incapables de répondre, nous avons commis trop d’erreurs», regrette Tony Brown, meilleur joueur de son équipe et présent sur le parquet pendant plus de 38 minutes, malgré ses presque 38 ans (il les fêtera le 15 mars).

Deux chiffres clés

«Nous nous sommes privés de la possibilité de faire douter nos adversaires en accumulant les bourdes individuelles», complète Manu Schmitt. Avant d’égrener les deux chiffres clés de la rencontre à ses yeux: «19 balles perdues, dont 12 en première mi-temps, et 42 points subis dans la raquette. Les raisons de la défaite sont claires.»

Tony Brown reprend: «Nous avons manqué de hargne, de détermination et nous avons cédé à une certaine forme de fébrilité. Face à une équipe comme Genève, cela ne pardonne pas.»

Les circonstances du match n’ont pas aidé non plus les Neuchâtelois, avec Juwann James – qui a semblé passablement nerveux face à ses anciennes couleurs – crédité de sa troisième faute avant la mi-temps. «Juwann n’est pas le seul qui doit défendre dans la raquette», coupe court Manu Schmitt, sans chercher d’excuse.

Il sait que cette deuxième défaite de rang a des incidences sur le classement, puisqu’Union chute de la troisième à la cinquième place. Et ce avant de recevoir samedi Monthey, deuxième de LNA, vainqueur de la Coupe de la Ligue et finaliste de la Coupe de Suisse. Certes, les Chablaisiens ne sont pas au mieux, puisqu’ils viennent de concéder deux défaites à domicile (face à Lugano et Boncourt), mais Manu Schmitt n’y voit aucun présage favorable. «Si on perd 19 ballons, même Winterthour nous bat.»

Autant dire qu’une semaine fort studieuse s’annonce...

Lions de Genève - Union NE 84-68 (19-18 17-8 21-22 27-20)

Salle du Pommier: 1112 spectateurs.

Arbitres: Herbert, Tagliabue, Marmy.

Lions de Genève: Braswell (11), Mladjan (13), Madiamba (3), Grüninger (11), Timberlake (18); Garrett (16), Kovac (8), Kozic (2), Solioz (0), Gravet (2), Kuba (0).

Union Neuchâtel: Krstanovic (10), Mafuta (6), Savoy (14), Brown (15), James (12); Colon (2), Danys (9), Osmanaj (0).

Notes: Les Lions de Genève sans Ballard, Louissaint ni Williams (blessés). A Union, Schittenhelm figure sur la feuille de match mais n’entre pas en jeu (blessé). Braswell et Krstanovic portent le maillot de top-scorer. 18’58’’: faute antisportive sifflée à James. 37’02’’: James sort pour cinq fautes. Chad Timberlake et Tony Brown désignés meilleur joueur de chaque équipe.

En chiffres: Les Lions de Genève réussissent 33 tirs sur 60 (55%) dont 26 sur 42 (62%) à deux points et 7 sur 18 (39%) à trois points ainsi que 11 lancers francs sur 16 (69%); 31 rebonds (7 offensifs et 24 défensifs), 20 passes décisives, 11 balles perdues. Union Neuchâtel réussit 24 tirs sur 54 (44%) dont 16 sur 38 (42%) à deux points et 8 sur 16 (50%) à trois points ainsi que 12 lancers francs sur 17 (71%); 32 rebonds (9 offensifs et 23 défensifs), 15 passes décisives, 19 balles perdues.

Au tableau: 5e: 7-9; 10e: 19-18; 15e: 23-20; 20e: 36-26; 25e: 46-40; 30e: 57-48; 35e: 70-56.

Au rebond

méthode «Je dois remercier mes joueurs parce que je les ai fait énormément travailler cette semaine. Je me suis dit que s’ils étaient épuisés, ils n’auraient pas le temps de penser aux absents et de trouver des excuses.» La méthode «musclée» du coach genevois Jean-Marc Jaumin a visiblement porté ses fruits.

québec L’arbitre principal de la rencontre au Pommier était québécois. Mais ne voyez là aucun jumelage entre Swiss Basketball et la fédération canadienne. Simplement Jean-Philippe Herbert s’est installé à Berne pour travailler dans une étude d’avocats. Et comme il connaît bien les choses de la balle orange...

conflit Les amateurs de sport neuchâtelois seront confrontés à un dilemme samedi prochain: iront-ils voir le Schaffhouse des frères Yakin défier Xamax à la Maladière ou se rendront-ils à la Riveraine pour la venue de Monthey (vainqueur de la Coupe de la Ligue)? Les deux rencontres sont en effet fixées au même moment (19h). «Vous me l’apprenez», s’étonne André Prébandier, membre du comité unioniste. Rappelons que le calendrier du 3e tour de Challenge League (sur lequel Xamax n’a pas d’emprise) a été défini le 15 décembre...


Vous avez lu gratuitement
une partie de l'article.

Pour lire la suite :

Profitez de notre offre numérique dès Fr 2.- le 1er mois
et bénéficiez d'un accès complet à tous nos contenus

Je profite de l'offre !
Top